Index d'egalite Hommes/Femmes 2022

Les entreprises de plus de 50 salariés doivent calculer et publier leur Index de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes chaque année avant le 1er Mars.

L’index est calculé sur la base de 4 indicateurs : les écarts de rémunération, les écarts de taux d’augmentation individuelles, le pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation au retour de maternité et le nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations. La réglementation impose un résultat minimum de 75 points sur 100 pour être en conformité, nos entités concernées ont obtenu une moyenne de 82.5 sur 100.

Nous sommes donc contents réaffirmer que l’ensemble de nos collaboratrices et collaborateurs sont tous aussi bien considérés.

Nos résultats

Voici les détail des notes obtenues pour nos deux entités concernées :

ARKADIA TECHNOLOGY (86/100)

  • Écarts de rémunération : 33/40
  • Ecarts d’augmentation individuelle : 35/35
  • Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation au retour de maternité : non calculable
  • Nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5/10

ARKADIA ENERGY (79/100)

  • Écarts de rémunération : 39/40
  • Ecarts d’augmentation individuelle : 35/35
  • Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation au retour de maternité : 0/15
  • Nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5/10

Les objectifs de progression d’ARKADIA ENERGY

Indicateur d’écart de rémunération

L’entreprise se fixe un objectif de progression sur l’indicateur concernant l’écart de rémunération, consistant à obtenir la note de 40/40 d’ici 3 ans, en réduisant les incohérences de classification et en supprimant les éventuels écarts de rémunération non justifiés, qui ne reposeraient pas sur des critères objectifs et pertinents, de manière à assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes.

Les écarts actuels sont d’avantages issues d’incohérences de classification plutôt que d’écart de salaires.

Indicateur d’écart de taux d’augmentation individuelle

ARKADIA ENERGY a obtenu la note maximale à cet indicateur, il n’est donc pas nécessaire de définir des objectifs de progression.

Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé maternité

L’entreprise de fixe un objectif de progression concernant le pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé maternité afin d’atteindre la note de 10/15 dans un délai de 3 ans.

Nombre de salariés du sexe sous représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations

Les parties retiennent un objectif de progression sur l’indicateur concernant le nombre de personnes du sexe sous-représenté dans les 10 plus hautes rémunérations, visant à augmenter le nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 salariés percevant les plus hautes rémunérations, dans la mesure du possible et sous réserve d’avoir des candidatures du sexe sous-représenté afin d’atteindre la note de 7/10 au terme de 3 années.